Catégories
Non classé

Enquête publique : jusqu’au 25 novembre 2021 – Nos lettres-types

Face aux nombreuses critiques formulées à l’égard du projet de PAD Josaphat, la demande du collectif #PlanBJosaphat était simple : abandonner le projet initial, et proposer un projet qui puisse à la fois préserver l’espace naturel et tirer profit des très nombreuses zones bâties inoccupées situées aux alentours du site.

Le Gouvernement bruxellois n’a hélas pas suivi cette recommandation. Il a en effet approuvé un projet de PAD amendé en première lecture, lequel passe aujourd’hui à l’enquête publique. Nous avons jusqu’au 25 novembre 2021 pour prendre connaissance du contenu de ce projet, rédiger un maximum d’avis critiques et les transmettre à Perspective.brussels.

Nous avons déposé ici une série de lettres-types en .pdf et en .doc (mono-thématiques ou plus complètes) que vous avez le loisir d’adapter, de personnaliser… afin de produire un texte original, à soumettre à l’administration compétente pour le 25/11/2021 (date de réception).

Ces fichiers existent au format word .

L’adresse d’envoi : Perspective.brussels – rue de Namur 59 – 1000 Bruxelles

Ou par mail: josaphat@perspective.brussels

8 réponses sur « Enquête publique : jusqu’au 25 novembre 2021 – Nos lettres-types »

Bonjour, je suis en train de découvrir les différents documents soumis à l’enquête publique. Étant donné l’abondance des informations, votre proposition d’aide serait précieuse pour remettre un avis opportun pour la sauvegarde de la friche. Merci.

DEFENSE AUX POUVOIRS PUBLICS DE MODIFIER CET ESPACE FRICHE SAUVAGE ET TOUT ESPACE VERT BRUXELLOIS, MÊME MINIME, AUSSI LONGTEMPS QU’UN SEUL LOGEMENT SOCIAL RESTE LIBRE D’OCCUPATION LOCATIVE DANS LA RÉGION ET QU’UN SEUL BÂTIMENT BRUXELLOIS PUBLIC, PRIVÉ, DE BUREAUX, DÉSAFFECTÉ, ETC… RESTE DISPONIBLE POUR RÉNOVATION, RÉAFFECTATION, TRANSFORMATION … EN LOGEMENTS, ECOLES, CRECHES, COMMERCES, ETC … ADAPTÉS AUX BESOINS ET ATTENTES DES BRUXELLOIS, DÛMENT JUSTIFIÉS.
STOP aux destructeurs de nos derniers espaces verts et paisibles ou sauvages dans la Région. STOP à la bétonisation sauvage et l’accaparement financier des investisseurs sur nos dernières richesses vertes, avec des engagements et financements publics de leur entretien et conservation, via les directives d’experts indépendants (universités, biologistes, spécialistes de la faune et flore, …) et adaptation d’éventuels petits locaux sur la périphérie des lieux en vue d’une utilisation pédagogique sur place, strictement encadrée et organisée par ces mêmes experts indépendants.

Sauver la friche Josaphat est primordiale pour changer les mentalités et ramener de la vie en ville dans Un Écrin Sauvage nous donnera raison dans les années à venir.
Les immeubles à rénover ou à abattre pour en faire des logements sociaux en ville est la solution pour redonner envie de vivre au centre.

Gardons la friche Josaphat comme elle est!
Symbole de biodiversité Schaerbeekoise
Il ne manque pas d’espace a rénover, de logement vides à restituer, de bureaux à transformer

A l’heure où nous parlons de colmater les dégâts déjà faits à notre terre mère nourricière, il est de notre de devoir de protéger le peu d’espaces verts restants

Longue vie à la friche et surtout
LET THE FRICHE BEE!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *